Philippe COUVERT et l'Académie Sainte Cécile, premier épisode mimant une introduction.

Philippe est connu à Mouzon depuis 1986, où il officiait en tant que premier violon et chef de troupe dans un concert fleuve (3 heures !) de l'Ensemble Pascal Collasse. Dès lors, gagnée par le virus baroque et séduite par les pionniers et les girls de Philippe et Jean-Christophe, "Présence de l'Abbatiale" allait attirer dans ses filets, presque tous les ans, quelques gros poissons baroqueux parmi Philippe, Françoise et Bernard Couvert, Dominique Dujardin, Jean-Christophe Leclère, Philippe Leclercq, Dominique Vasseur, Hélène Dufour, Franck Pichon, Franck van Lamsweerde, Catherine Greuillet, Jean-Luc Thonnérieux, Christine Payeux, Joël Lahens... et j'en oublie hélas quelques uns (les "zanzans" sont la cause) que j'ajouterai bien volontiers dès qu'une âme charitable me les communiquera.

Dès que Philippe se met au violon, tout disparaît alentour et la musique monte, prenante, dans toute sa pureté et son apesanteur. Dès que Philippe se met à table, tout disparaît également, et le ton monte, jovial, à mesure que les bouteilles se vident. Voilà un musicien comme on les aime à Mouzon. (à suivre)

Deuxième épisode (mars 2001) :

Beaucoup de nouveautés chez notre ami gratte boyaux... Il me faut donc choisir sous peine d'être fastidieux. Et d'une : déménagement dans le Morvan, ancienne ferme isolée où il faut installer l'eau, l'électricité et Internet. Ses e-mails : chapeau@freesurf.fr, ou bien chapeau@easynet.fr, ou bien academie.ste.cecile@caramail.com. Et de deux : notre Chapeau national (restez couvert) vit au long cours (violon court ?) puisqu'il voyage beaucoup, et qu'il passa une semaine de mai 2000 chû moi da l'moulin pour nous donner en l'église Sainte-Geneviève et en 2 concerts l'intégrale de l'œuvre pour violon seul de Jean Sébastien Bach. Comme vous n'y étiez pas et que de tels moments sont indicibles, eh bien je ne vous en dirai rien. (à suivre)

Troisième épisode (décembre 2002) :

Ici Pourron, toujours à la pointe de l'information... mais avec un peu de retard. Notre Chapeau international s'est marié - mais oui - avec une charmante altiste bretonne, Hélène, et un fils est né dans la foulée : Antoine. A part ça, il gratte toujours le boyau un peu partout, joue avec ses tripes, et fait frémir l'auditoire subjugué. Je le sais, j'y étais ! Par exemple à Vertus, ou à L'Épine en septembre dernier. Merci Chapeau, pour tout ce que tu nous apportes. (àsuivre)

Tableau méconnu de Michel Ange, 

récemment retrouvé 

aux "Armes de Champagne" à L'Épine :

" Le père à l'enfant, Champagne et petits fours"

 

Quatrième épisode (août 2008) :

Ca arrive bientôt ! Avec de nouvelles photos.

 

(à suivre)

Retour à la galerie